Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Eskander-du-Gleyzin
  • : blog concernant le monde de la randonnée à travers des topos, des photos, des idées de matos.
  • Contact

l'heure du temps

METEO

Archives

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 14:23

 

  tchoupi

Massif : Oisans

Départ/altitude : Hameau du Chazelet (1675M)               

Enfant : pas conseillée

Dénivellation : 1300  m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 2/5

Descriptif : Enfin, le Tchoupi tour s’élance pour la haute aventure…1° étape le pic du mas de la grave, un de ces sommets majestueux et pourtant si peu parcouru de l’Oisans… quelle erreur !!!

1

2

D’abord le lieu de départ, le hameau du Chazelet avec sa vue exceptionnelle sur la Meije, ensuite le chemin, rarement on a fait aussi simple….c’est tout droit

3

5

6

La géographie est simple, dans votre dos la Meije et devant vous le Pic, avec cette impossibilité agréable de pouvoir se tromper…ou alors le faire volontairement…mais la on entre dans un autre concept de la marche, c’est de l’errance pour le plaisir.

7

8

Donc, durant 2 heures on remonte tranquillement la route en pierres, en  passant par des hameaux tout petits et mignons (les Rivets)…ensuite, on trouve peut être la seule difficulté de la marche d’approche avec les différents troupeaux et surtout les chiens de garde (patous…)…ayant déjà parcouru ce chemin, je peux vous dire que  selon la présence ou non des bergers cela devient un moment « limite ».

9

Et puis, on arrive au pied du pic, reste 650m de dénivelée à monter comme un mur un  peu effrayant, non pas par la difficulté car les chemin est bien balisé par des cairns, mais par la hauteur du pic vu d’en bas….

11

12

Donc, je conseille de gravir doucement les lacets qui mènent au sommet, c’est raide mais vraiment sans crainte…le sommet est personnalisé par une petite croix et offre une vue fabuleuse sur tous les sommets alentours.

13

14

15

Ensuite, descente sympa et surtout de nombreux endroits de bivouac pour passer une nuit hors du monde….

16

Car, la grande originalité du plateau d ‘Emparis et des vallées toutes proches est de nous permettre de faire un voyage dans les plus lointaines contrées de Mongolie ou d’Asie centrale à 2 heures de la Grave.

17

En effet, tout est vallonné, paisible, d’un silence extraordinaire, on y croise des marmottes, des chamois, des rapaces…

18

Pour ma part, j’ai posé ma tente à 16H et plus personne n’a traversé ce silence….le vent qui s’engouffre à la tombée de la nuit offre un sentiment de sérénité rarement vécu auparavant…même sous ce vent et de gros orages le Tchoupi tour débute bien

à C

                                                                   gifs1 marmotte power-copie-1

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 06:04

tchoupi

Concept : le Tchoupi tour ou la conquête des 3000M du randonneur

Il faut dans la mesure du possible rester « fidèle »  à ces idées…chez moi elle est plutôt simple, j’adore marcher mais sans jamais mettre les « mains »

SAM 1188

En effet, dès que le chemin impose de poser autre chose que mes pieds, je perds un peu de mon assurance…alors il fallait trouver une idée un peu sportive en tenant compte de cette théorie….

D’où après réflexion et lecture de quelques livres de gravir les sommets de + 3000M dans les alpes. Cette année première partie avec celles du sud. Le parcours allant de La Grave à Menton et certainement l’an prochain la partie nord.

SAM 1145

SAM 1187

Pourquoi ce nom de Tchoupi ?….c’est surtout un immense clin d’œil au héros de jeunesse de mon fils, héros improbable mi pingouin, mi homme…quel esprit perturbé que celui de l’inventeur de cette peluche….

SAM 1147

Aujourd’hui 'hui 11 juillet, veille du départ, tout semble en ordre, le matos, l’itinéraire, l’envie….il faut juste espérer que les jambes suivront…

SAM 1182

SAM 1183

Enfin, dédicace à ceux qui liront ce récit étapes après étapes et mention spéciale à mon fils Elyas et à C…..qui me rejoindra peut être sur ce périple…..

                                                           gifs1 marmotte power

 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 12:51

spo divers 063

 

 

Massif : Belledonne

Départ/altitude : pré Marcel (1290M)               

Enfant : oui

Dénivellation : 1000  m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 2/5

Descriptif : La théorie du couple, pas de souci loin de moi l’idée d’aborder la question des relations entre les êtres….non en montagne ce concept me semble par contre plus léger et intéressant.

En effet, à travers l’ensemble de mes sorties, il m'apparait souvent comme une évidence…dans une rando en réalité s’en cache une autre.

Celle du lac blanc n’échappe pas à la règle….une 1° partie nous mène au refuge jean Collet et la 2° au lac blanc…des exemples ? Refuge Combe madame/lac de la croix…refuge du bout/lac du Léat…refuge du Goléon/col lombard…et la liste est facile à compléter….mais la plus belle réussite au niveau de ce couple est bien sur le refuge de la Pra, qui à la différence des autres, offre une multitude de possibilités de rayonner sur des randos plus ou moins « simples » : Vaudaine, Lauzière, grand colon, croix de Belledonne, lacs bois, lacs Doménons….

LB

LB1

LB2

Concernant ma sortie au lac blanc, j’avais à travers mes lectures et autres témoignages quelques idées reçues sur le lieu…la vire Marbeuf en photo ou de loin interroge le marcheur « moyen »….et bien non !!! Vous pouvez vous y rendre en toute tranquillité.

LB3

LB4

LB5

La montée jusqu’au refuge Jean Collet est d’une simplicité déconcertante…on dirait même que les pierres ont été retirées du chemin…ensuite pour vous rendre au lac, il faudra consentir quelques efforts supplémentaires mais la encore rien de sérieux…

LB6

LB7

Au final, une rando des plus agréables, très proche de Grenoble avec en prime durant tout le trajet une vue « royale » sur la Chartreuse….  

LB8

LB10

LB9

 glacier de freydane

 

                                                                                                gifs1 marmotte power-copie-1

Partager cet article

Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 05:41

spo divers 063

 

 

Massif : Belledonne

Départ/altitude : station super Colet (1630 M)               

Enfant : oui

Dénivellation : 500  m  

Cartographie :                                                              

Difficulté : 1/5

Descriptif : l’avantage d’avoir une maison à la montagne est que le temps devient moins un problème pour aller marcher. Ce jeudi 3 juin le temps comme depuis une semaine est « pourri »…pour autant se mettre devant la télé et attendre est une solution plutôt « limite » en pleine montagne…alors on prend son courage à deux mains et on part direction le super Colet.

col claran

col claran1

col claran2

Une fois à la station on découvre un lieu insolite et arrêté…et j’avoue que j’aime bien parcourir les stations de ski hors saison…plus personne de présent, des restes de la saison et souvent les chemins vides de tout randonneur.

Cette sortie sera le meilleur exemple de cette théorie, j’ajoute à la notion de solitude le temps gris et blanc du ciel….

col claran3

col claran4

Dans cette situation arrive l’autre grande théorie du randonneur : la photo…en effet, souvent on part marcher pour revenir avec de belles photos de montagne, des fleurs, des paysages et le tout forcement sous un beau soleil…alors quand on se retrouve dans le gris le plus total que faire ?...tout simplement essayer de trouver malgré tout La photo sympa…

Pour revenir à la rando, zéro souci….la sortie « cool » par excellence, en plus on peut faire une boucle plutôt agréable…

Pour cela, il faut prendre la direction du refuge de la pierre carré…après 45 minutes sans aucune difficulté, on arrive à la hauteur de ce joli refuge, le col de Claran se trouve juste au dessus….

col claran5

col claran6

A ce niveau de la rando, plusieurs solutions : soit revenir sur ses pas et retourner à la station, soit poussé vers le grand Charnier qui se trouve face à soi…mais la attention çà se complique sérieusement, soit continué vers les Plagnes et ainsi effectuer une boucle des plus sympas

col claran7

col claran8

Pour cela, il faut remonter en suivant les traces de moutons…une fois au sommet des dizaines de Cairns nous expliquent la géographie des lieux avec une touche historique…cela passionne les enfants….puis retour station par les pistes de ski…j’ai mis deux petites heures pour la boucle et je ne marche pas forcement très vite…soyez curieux !!!

 col claran9

 col claran10

col claran11

 

                                                                                                      gifs1 marmotte power

Partager cet article

Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:52

 

spo divers 063

 

Massif : Belledonne

Départ/altitude : Hameau du Gleyzin (1080M)               

Enfant : oui

Dénivellation : 700  m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 1/5

Descriptif : Parcourir encore et encore les hauteurs du Gleyzin et découvrir des lieux perdus, insolites et pourtant si beaux….le crêt du tambour fait corps totalement avec ce concept.

SAM 0909cret tambour

 En effet, voilà une rando qui peut ravir tout le monde….aucune difficulté technique, une diversité de paysage….de belles choses à voir…n’en jetez plus !!!

cret tambour1cret tambour2

Le départ s’effectue du hameau et la première partie nous mène au chalet du bout, la montée est « raide » mais l’avantage c’est que les 300M de dénivelé sont effectués très rapidement…le tout se parcourant en forêt ce qui est un avantage certain lors des grosses chaleurs.

SAM 0905cret tambour11

Une fois au refuge, le cadre offre une pause agréable…pause qui peut être également géographico-historique avec la présence toute proche des sapins « Henri IV ».

SAM 0900sapin henri 4

Ces sapins gigantesques sont une anomalie plutôt sympa de la nature

Ensuite, retour en forêt pour déboucher une petite heure après sur le lac du Léat avec son joli refuge et sa croix juste au dessus…à ce moment de la rando tout est lié au climat, si celui ci est favorable alors le spectacle est superbe…de partout des sommets, le silence et le regard qui porte loin…

cret tambour3cret tambour5

Il ne reste plus qu’à se rendre au crêt du tambour qui se trouve à 5 minutes pour apprécier un autre point de vue la beauté des lieux.

cret tambour8cret tambour9

 cret tambour10

 

                                                                                                     gifs1 marmotte power

Partager cet article

Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 09:29

 

spo divers 063

 

Massif : Belledonne

Départ/altitude : Hameau du Gleyzin (1080M)               

Enfant : oui

Dénivellation : 900 (600+300) m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 1/5

Descriptif : Parcourir encore et encore les hauteurs du Gleyzin et découvrir des lieux perdus, insolites et pourtant si beaux….le lac de Mont Mayen fait parti de ces destinations.

LAC MONT MAYEN6 lac mont mayen

 Le départ s’effectue du hameau et jusqu’à la prairie du Praillet  je vous invite à lire le topo sur cette rando… pour autant, j’aime à faire et refaire cette rando….en effet, selon les périodes les couleurs et la lumière sont chaque fois différents

lac mont mayen1lac mont mayen2

Ainsi, j’ai le sentiment agréable de partir dans l’inconnu chaque fois que je ferme la porte de chez moi…joue également un rôle non négligeable l’heure de départ, soit on part tôt le matin et un petit air frais vous accompagne sur la 1° heure, soit on quitte le hameau vers 11h et là si le temps est beau, c’est souvent un peu dur pour monter au hameau du Cohard sous le soleil

Donc, ce samedi, c’était retour des rando estivales et du printemps, la seule difficulté à cette période, c’est les « restes » éventuels de névé sur le parcours…mais bon vu l’hiver plutôt doux, il n’y aura aucun souci sur tout le parcours

SAM 0896LAC MONT MAYEN5

Dès lors, montée toujours sympa et pépère qui mène sans effort à la prairie du Praillet…le charme de cette rando plus que le chemin se sont les paysages….car le regard porte loin, la Chartreuse se dresse devant nous, puis quand le regard tourne dans tous les sens, on aperçoit le glacier du Gleyzin, le Pleynet….bref un véritable régal pour les yeux

lac mont mayen3lac mont mayen4

Ensuite, pour rejoindre le lac il faut suivre les marques du GR, cela semble logique mais il faut être prudent car de nombreux sentiers démarrent un peu partout , et il faut un peu de flair pour arriver au lac….et oui !! il y a un lac, sa localisation est improbable et je pense que des centaines de randonneurs sont passés à proximité sans le voir…il se trouve en contrebas d’un chemin forestier, pas un charme immense mais un moment de plénitude…il faisait beau, la rando m’avait demandé un peu d’effort….j’invite les curieux ou ceux qui aime se perdre à partir à la rencontre de ce lieu….en plus pour les solitaires et autres contemplatifs…pas de crainte, il est quasi impossible de croiser un être humain à partir de la prairie.

 LAC MONT MAYEN7LAC MONT MAYEN8

 

 

                                                                                        gifs1 marmotte power

Partager cet article

Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 17:38

1sportski

 

Massif : Belledonne

Départ/altitude : Hameau du Gleyzin (1080M)               

Enfant : oui

Dénivellation : 700 m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 1/5

Descriptif : Oui, je sais  le monde du silence concerne Cousteau et ses petits poissons. Pour autant, il est possible de vivre la même sensation en randonnée.

Prenez par hasard la rando menant à la prairie du Praillet…le nom fait pas « rêver » mais autant le chemin que l’arrivée sont un appel à la méditation, la contemplation et tous autres sentiments intimes et positifs.

sapin en neige

Départ depuis le parking du Gleyzin, nous sommes début février et pas ou peu de neige, on garde les raquettes en cas ou...

 

La première cote un peu raide mène au hameau du Cohard, lieu perdu, quelques maisons fermées qui vu la beauté du lieu ne peuvent que donner des regrets à tous qui en cherchent...

praillet

praillet1

porte

Ensuite, montée paisible vers le refuge de l’Aup Bernard….à partir de ce moment, on entre dans le véritable silence, seul le bruit des chaussures dans la neige nous rappelle que nous sommes encore dans la société, car pour le reste…on avance dans un paysage superbe, sous un soleil éclatant…

praillet2

praillet3

praillet4

Enfin, on débouche sur la prairie du Praillet, le lieu

est simple, modeste…tout autour des sommets majestueux…mais surtout le sentiment qu’il faut se poser la, " écouter" le silence, laisser son esprit partir vers de belles pensées…je vous assure le lieu s’y prête vraiment...

praillet6

praillet7

 praillet9

 

Puis, retour au hameau, le soleil continue de briller mais le froid descend doucement…mais après un bon café…sortir à nouveau pour apprécier le coucher du soleil….à faire,  refaire, faire encore….

 vue sommet

vue 2-copie-1

                                                                                            gifs1 marmotte power-copie-1

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 18:04

 

1sportski

 

Massif : Oisans

Départ/altitude : La grave                

Enfant : oui

Dénivellation : 700 m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 2/5

Descriptif : Les rencontres expé à la Grave sont des moments rares dans l’année d’un randonneur. En effet, durant 3 jours on regarde avec un immense plaisir des films, diaporamas, on écoute des récits qui donne envie de partir la seconde suivante, on laisse son esprit partir dans tous les coins du monde….le tout au pied de la Meije….que du grand spectacle.

  LAGRAVE

LAGRAVE1

Mais ce week-end, j’ai ajouté du plaisir au plaisir….rando raquettes sur le plateau d’Emparis avec deux nouveaux collègues (claire et JB) de rando et le tout sous un soleil qui a donné définitivement un gout des plus agréables à ce week-end

LAGRAVE.2JPG

LAGRAVE.3JPG

LAGRAVE.4JPG

La rando est simple, départ du Chazelet, et là face à nous  700 mètres de dénivelée, pas de problème majeur mais çà monte « sérieux » , il faut seulement arriver à trouver la meilleure trace pour éviter de s'épuiser mais les paysages équilibrent sans souci cette éventuelle errance.

LAGRAVE.5JPG

LAGRAVE.6JPG

LAGRAVE.8JPG

randonnees-oisans 4124

randonnees-oisans 4130

 

randonnees-oisans 4156

mais une  fois sur le plateau d’Emparis, il faut se taire et regarder le paysage …à 360° la beauté nous entoure…la neige, le ciel bleu, deux bons collègues de balade…rien de particulier à ajouter…à refaire

LAGRAVE.9JPG

  randonnees-oisans 4154

Ensuite, soirée aux rencontres Expé…une atmosphère toujours étrange…les alpinistes et autres aventuriers partagent leurs souvenirs, et nous, simples randonneurs nous arrivons à prendre du plaisir malgré le décalage d’approche de la montagne mais visiblement nous avons la même passion, alors….

  LAGRAVE.J12PG

  LAGRAVE.J15PG

  LAGRAVE.11JPG

LAGRAVE.10JPG

 

                                                                                     gifs1 marmotte power

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 12:52

spo divers 063

 

Massif : Vercors

Départ/altitude : Lans en Vercors                 

Enfant : oui

Dénivellation : 600 m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 1/5

Descriptif : L’objectif de ce w-e devait nous permettre de monter au Moucherotte en raquettes puis de faire un bivouac au sommet….hélas ou tant mieux rien ne c’est déroulé comme prévu…

moucherotte

moucherotte1

Départ plutôt sympa de la station de Lans, quasiment pas de neige…donc de la boue un peu partout, quelques plaques de verglas mais rien de pénible pour la montée.

En plus, nous sommes partis de Grenoble sous un super soleil et 19 degrés…dès lors, la progression dans la foret est plutôt agréable., et nous pensons qu'il en sera ainsi pour tout le w-e!!!

moucherotte4

moucherotte5

Le premier souci arrive une fois hors du bois. En effet, un le vent commence à souffler…pour autant comme le soleil brille toujours,cela ne constitue pas un (encore)handicap.

moucherotte3

SAM 0739

Par contre, une fois arrivée au sommet, début de la galère, il est à peine 15h, mais il souffle un vent terrible qui nous empêche de mettre la tente…autour de nous il y a de nombreux touristes mais visiblement aucun ne prend en compte notre problème…

moucherotte6

moucherotte7

Ainsi, je préfère redescendre vers la cabane des ramées en espérant que le vent aura diminué…hélas la situation est pire et j'arrive péniblement à poser la tente...mais magie de la nature, le coucher de soleil est tout simplement magnifique

Dès lors, malgré l'absence de neige, la présence "folle" du vent, il ne reste plus qu'un sentiment de bonheur

moucherotte10

moucherotte2

moucherotte11

moucherotte12

SAM 0738

La nuit sera longue, très longue, impossible de dormir avec ce vent qui a tout moment risque de faire s’envoler la tente et nous a l’intérieur

moucherotte13

moucherotte14

Au réveil, toujours pas de calme au niveau du vent mais la voiture est toute proche...ainsi ce w-e malgré toutes les contrariétés restera un bon moment de montagne et de partage avec mon fils.

moucherotte15

 

 

                                                                                       gifs1 marmotte power

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 21:04

spo divers 063 

 

Massif : Alpes françaises

Départ/altitude : Col du Turini                   

Enfant : possible

Dénivellation : 26000 m  

Cartographie :                                                                      

Difficulté : 3/5

gta  

Descriptif : Ah la belle ligne menton/Evian, sur une carte cela semble impossible…dans une librairie vous faites le tour du magasin pour récupérer les topos et la…consternation, il en faut 4, brrr…tout cela apparait terrible et pourtant…

Nous voila donc au départ de cette traversée, nous sommes 3 au début, le tox, Fortuny et moi-même…pas de souci ils ont aussi un nom mais j’ai toujours une petite affection pour les surnoms…le rendez vous se situe au col du Turini dans un refuge des plus sympas...Le 1° soir, revue en détail du matos, de l’itinéraire... car pour l’envie aucun problème, nous sommes « chauds » malgré le regard moqueur d’un suisse dans le refuge qui nous prend pour des « rigolos »…il est vrai que physiquement nous faisons pas trop montagnards, mais bon…

departl1

1° étape : Authon/ lac Niré par le col de Raus (1999m), pas du diable (2436m) et la baisse du Basto (2693m) = + 1360.

l3gr

l2l5

Départ plutôt sympa par un chemin qui serpente tranquillement jusqu’au refuge des merveilles. Pause repas, puis début de la visite de la vallée des merveilles et de ses peintures rupestres, petit souci, nous devons garder nos sacs à dos avec nous car le GR se trouve sur le chemin de la visite, bref…3 heures de visite avec un sac de 18 kg sur le dos…que du bonheur…vers 16h30 fin de la page histoire et suite de l’étape, pas forcément compliquée, mais nous arrivons malgré tout « cuit » au bivouac après une descente sur un névé…nuit sympa au bord d’un plan d’eau.

christl2

rupestrerupestre1

 l4c2

2° étape : Lac Niré/lac de Trécolpas par le pas du Collomb (2548m), pas des Ladres (2448m) = (+880)

Le Mercantour est sublime, petit hic…la chaleur, car même avec un départ matinal, le soleil tape vite et fort…et la montée au pas du Collomb restera comme un morceau de bravoure de ce voyage, ça monte raide et les derniers mètres sont pénibles avec un gros sac…ensuite descente cool jusqu’à la Madonne de Fenestre…halte repas des plus agréables, puis on continue vers le pas des ladres, ça ressemble à une procession, visiblement toute la région se donne rendez vous pour parcourir ce massif…mais une fois passé le col…on tombe d’admiration sur la vue du lac de Trécolpas…tente montée, repas avalé, nuit efficace.

moutontartre

campc1

 

3° étape : lac de Trécolpas/Saint Dalmas, par le col de Salaise (2031m), col du barn (2452m)…Tout débute par une longue descente puis une remontée toute douce, de nouveau une descente, de nouveau une montée pour une arrivée auprès d’un superbe lac à 2400m..il est à peine 15h00 et le vent arrive de partout…conseil de guerre du groupe et prise d’une décision qui va jouer sur l’ensemble du voyage…en effet, à partir de ce jour, on décide de pousser vers les villages des que possible….plusieurs avantages à cette théorie…d’abord on descend vers des températures plus agréables, on dort dans des campings…et puis on se trouve dans des villages avec un certain confort…bar, resto, bonne bouffe, on peut laver le linge….nous sommes assez attachés à une forme de confort et puis surtout nous sommes en vacances…donc arrivée à saint Dalmas à 19h30 après une descente de 1000m mais quel plaisir, beau camping, et surtout une petite pizzéria à coté, ….apéro, pizza, glace…et dire qu’on devait dormir à 2400 dans le vent….

 chamoislac2

eaufleur

4° étape : saint Dalmas/saint sauveur (+60).l’autre grande théorie de notre parcours... où se trouve le goudron, toujours essayer de ne pas marcher….je trouve inutile de marcher durant des heures sur des routes goudronnées…ainsi cette étape n’avait pour nous aucun intérêt…nous avons eu de la chance d’être pris en stop à la sortie de saint Dalmas….quelle chance !!! Des kilomètres et des kilomètres de bitume….une fois à saint sauveur, direction le camping (sympa) après midi lessive et farniente…voila un des aspects cool de la rando, non ?

 marmotteposte

arbrecairn

5° étape : saint sauveur/Roya, par portes de Longon (1952m), col Moulinès (1982m), col de Crousette (2480m) = +2185…étape dantesque, mais quel bonheur…d’abord il existe une solution sympa pour quitter le village et se retrouver sur les hauteurs en évitant ainsi la route sur 6KM (navette 1 euro)…donc départ 6h du matin…le chemin est au départ tranquille malgré une petite cote pour atteindre le col de Longon…. la on touche au superbe, un vallon de "carte postale", un refuge tout mignon, des animaux partout…une douceur infinie du lieu…ensuite on remonte un sentier sans difficulté durant 2 heures pour rejoindre le col de Moulinès…pause repas et suite vers le col de Crousette…attention petit piège, on pense arriver au sommet et bien non…face à nous un nouveau col bien pénible….puis descente interminable vers Roya (1500m)…bivouac au bord d’une rivière, des touristes nous offrent du vin de citron et de vin d’orange…cool.

longon soleil1

fleur2v1

6° étape : Roya/ saint Etienne de tinée….une dernière théorie….essayer d’avoir de la chance…bingo !!! Cette étape ne semblait pas super, il fallait traverser une station de ski, et nous sommes guère friands de cet exercice…alors on  décide de prendre un taxi pour aller à saint Etienne….et la chance unique, une fois les tentes posées au camping…la pluie, la vraie, une journée sous l’eau…des lors au lieu d’être en galère dans la station de ski, nous sommes à la terrasse d’un café…quoi d’autre ?

 marmotte1v2

eglisefleur4

7° étape : saint Etienne de tinée/ lacs d’agnel par col d’Anelle (1739m), col de la Colombière (2237m), col des fourches (2262m) = + 2060…retour au dur, à la réalité, de nouveau départ tôt très tôt…au départ on remonte une route forestière, mise en jambes sympa, heureusement car la suite se complique…descente vers un hameau puis on attaque le col de la Colombière, pas trop dur mais plutôt long, de nouveau descente pour rejoindre le  de tour de France…ou du moins ses préparatifs…spectacle étonnant que ces centaines de camping-car posés là sur la route 1 jour avant le passage des cyclistes…et nous avec nos sacs et nos bâtons…et eux avec leur pastis et leur bière a attendre…deux mondes qui se croisent….une fois sortie de cette curiosité…nous reprenons notre chemin direction les lacs d’agnel, lieu superbe de notre bivouac du soir à 2400…loin très loin mais tellement bien….

abribivouac

 c4lac agnel

pas de la cavalematin

8° étape : lacs d’agnel/fouillouse, par pas de la cavale (2671m), col de Mallemort (2558m), col du Vallonet (2524m) = + 1455…on enchaine les étapes un peu « folles »…d’abord on avale le pas de la Cavale, chemin taillé dans un pierrier mais quelle vue au sommet, longue descente sur Larches…pause café puis on attaque le col de Mallemort, mauvaise idée de l’entreprendre à 11h du mat, un soleil d’enfer, aucun arbre…prévoir de l’eau…au sommet, des drapeaux tibétains( ?) puis une ancienne caserne ( ?) mais le cadre est somptueux…enfin descente sans fin vers le refuge de fouillouse…douche, lessive, bonne bouffe.

 drapeauxcaserne

cairn1soleil

9° étape : fouillouse/Ceillac par col Girardin (2700m) = +1065…journée cool, pour autant il faut passer le col Girardin, pas si simple mais je me régale, la montée est belle sans difficulté et les paysages !!! Ensuite le chemin qui mène à Ceillac est vraiment beau, deux superbes lacs et l’arrivée dans la vallée hum !!...direction le camping, une bonne douche, un bon resto, bonne journée…

 eglise1panneau girardin

col girardinlac st anne1

lac st annelac miroir

lac miroir1vue5

10° étape : Ceillac/Brunissard par col fromage (2300m), lac de roue (1854m)…on quitte Ceillac tranquillement vers le col fromage, puis on poursuit vers château Queyras pour une pause repas…par contre le chemin vers Brunissard est un piège…en effet la montée vers le lac le ventre « plein » est franchement pénible…par ailleurs pour se rendre à Brunissard il faut prendre un chemin sur les hauteurs de la route nationale durant 1h30…moyennement sympa…en plus le camping est une horreur…douches pourries, sol en béton….à fuir..

 vue11chateau queyras

lacroute1

11° étape : Brunissard/Briançon par col des Ayes (2477m) = +670…la montée vers le col est sympa, au sommet vue sur le mont Viso….par contre le reste est plutôt monotone et mène vers Briançon sans charme ni intérêt…mais cette étape est malgré tout importante, d’abord le tox nous quitte (sniff !!!) mais ma femme et mon fils passent la soirée avec nous !!! Soirée raclette dans un resto, super souvenir…et pendant se temps on avance à travers les topos..

fleur8mt viso

12° étape : Briançon / Névache…nouvelle journée de repos et de nouveau pluie toute la journée…on va finir par croire que nous avons de la chance, non ?

omvache

13° étape : Névache/Modane par col des Thures (2194m), col de la vallée étroite (2434m) = +1305…belle étape, la 1° partie passe par le col des thures avec au sommet un petit lac tout mignon, une escapade en Italie puis on grimpe vers le col de la vallée étroite. Le chemin est beau puis immense descente vers Modane…d’abord à pied jusqu’ à la station de valfréjus puis en stop pour éviter les 10 bornes vers Modane sans intérêt…nuit au camping, petite balade vers la gare…triste ville.

 demoisellevue4

14° étape : Modane / Pralognan par col Chavière (2796m) = +1740…voila nous sommes dans le rythme du voyage, le départ de Modane est terrible, le chemin dur, long et pourtant nous mettrons « seulement » 4h pour parcourir les 1740m de dénivelée…le moment ou l’esprit laisse faire le corps…maintenant un seul objectif…Evian…mais avant nous arrivons à pralognan, village agréable, camping correct, une bonne pizza….

 colvue8

15° étape : pralognan / refuge de la Vanoise par col de la Vanoise (2517m) = + 1100…étape touristique par excellence, une foule considérable nous porte au refuge de la Vanoise, 150 personnes, refuge complet, 2 services pour manger, nos voisins qui ronflent, la douche froide…on oublie

 lac1pierre

16° étape : refuge de la Vanoise/ Tignes par col de la Leisse (2758m) = +660…journée cool, petit rythme, nous devons rejoindre ma femme et mon fils pour une journée « famille », la montée au col est belle…petit souci les chiens qui sont en liberté…nous apprendrons que deux jours auparavant  une dame est morte, mordue par ses bestioles !!! No comment…l’arrivée sur Tignes ne fait pas rêver…direction le camping…malgré tout « zoner » dans cet endroit n’est pas la pire des punitions.

 glacierlac5

lac4vue3

17° étape : Tignes/Bivouac par col du palet (2652m) = +1315…sortir de Tignes est moyennement agréable…la suite également…le tout pour se retrouver à dormir dans un lieu glauque sous la pluie…on passe…

 cabanecainr geante

18° étape : Bivouac/Les contamines par col Bresson (2469m), col da la sauce (2307m), col croix du bonhomme (2443m) = +1530….longue, très très longue étape. D’abord rejoindre le col Bresson …ensuite pause dans un établissement de produits locaux (ah ! le jus de pommes), enfin route vers le col de la croix du bonhomme…j’avoue qu’au début l’arête aérienne m’amuse... ensuite…moyen, moyen….arrivée au refuge dans le brouillard le plus complet vers 15h30…nouvelle pause avant la descente sur les contamines , 3 heures de routes au milieu des randonneurs du TMB…un avantage…impossible de se perdre…nuit au camping, pas mal.

 cretetemps

crete1mer cairn

19° étape : Les contamines / lac du Brévent par bel Lachat (2151m) = +1300…petite astuce, la route qui mène aux Houches n’est pas « fun ». Nous décidons de prendre le bus et le train pour nous rendre au pied du Brévent,il nous reste à monter 1300m pour nous rendre au lac, de nouveau nous croisons la foule des pèlerins du TMB…soudain nous sortons de la foret pour arriver au refuge bel lachat et sa vue fabuleuse sur le mont blanc…aucun commentaire, juste regarder….on continue un peu pour camper près du lac, loin de la foule, du bruit…loin de tout

 langue glacemarche

mtbancmtblanc2

chamonixcamp2

pic midilac brevent

20° étape : lac Brévent / Samoëns par col Brévent (2368m), col d’Anterne (2257m) = +1115…on quitte ce havre de paix pour le col de Brévent…puis un long chemin vers Samoëns, j’ai beaucoup aimé cette journée, des petits cols, de longues plaines…à la hauteur de sixt fer à cheval on retrouve la civilisation…la soirée au camping du village de Samoëns est agréable, mais pour qui aime le calme et faut vite partir de ce lieu…

 breventcol brevent

echellemtblanc1

21° étape : Samoëns/ Lac vert par col de la Golèse (1162m), col de Coux (1920m), col des portes d’hivers (2099m) = + 1910…de nouveau une étape sans fin, on quitte Samoëns grâce à un minibus allemand qui nous mène au début du chemin et nous fait « gagner » 1h30 de bitume…la montée au col de la golèse est simple, la suite sera guère plus compliquée mais vraiment très longue pour une arrivée au lac vert qui porte bien son nom…nuit au bord d’un court d'eau…mignon

 lac anterne1lac vert1

lac anternelac vert

22° étape : Lac vert / chalets de Bises par col ce Chésery (1992m), col des Mattes (1930m), pas de la Bosse (1916m)…on continue dans la démesure…pas mal de temps pour rejoindre  Abondance, une belle pause…et on continue gentiment vers les chalets de Bises…a voir sur une carte, ces étapes sont vraiment longues mais notre envie de terminer "la route" est plus grande, alors on avale les kilomètres sans trop réfléchir mais avec un immense plaisir et surtout demain on arrive !!!!

 vue9lac3

vue6lac2

23° étape : chalets de Bises /SAINT GINGOLPH par le col de Bise (1915m) = +400….voila c’est fini, montée douce vers le col avec une vue sublime sur le lac léman…ainsi se termine cette (presque) traversée des alpes, du GR5, bref cette méga rando  au milieu d’une beauté sans fin…j’ai aimé tous les instants de cette marche, aucun prétention, aucun record, aucun défi…mais l’envie de parcourir ces sentiers, prendre le temps d'admirer les paysages, les gens, se sentir faire corps avec la montagne, arriver sur un col et entendre comme unique bruit  le vent, bref sortir le temps d'un été de ce qui empeche quelquefois d'être bien, simplement bien….à suivre

 lac lemangr5

 

 

   fin adieu

 

                                                         gifs1 marmotte power-copie-1

 

 

 

Partager cet article

Repost0